Accueil — Forum social des peuples – Peoples’ Social Forum

http://www.peoplessocialforum.org/accueil/

Forum social des peuples
21-24 août 2014,
Université d’Ottawa, 550 Rue Cumberland, Ottawa

Forum social des peuples: Ottawa 21 au 24 aout 2014

Ensemble pour gagner, l’avenir est à nous!

Le Forum social des peuples s’ouvrira le 21 août par une cérémonie traditionnelle algonquine au lever du soleil et une marche de célébration des peuples l’après-midi. Les 21 et 22 août verront des centaines d’ateliers auto-gérées se tenir simultanément à l’Université d’Ottawa. Samedi, le 23 août sera la journée des assemblées des mouvements. Le dernier jour, il y aura une assemblée finale de tous les mouvements et la cérémonie de clôture. Le forum social des peuples est aussi un rassemblement festif avec des expositions, des ateliers, des visites sur l’histoire des peuples, des projections de films, une grande marche critique, un pow-wow, des spectacles de rue, des concerts, des jeux et bien sûr, la possiblité d’établir de nouvelles relations. Il s’agit d’un processus pour stimuler le débat et les discussions et approfondir notre sens de la communauté et de l’action collective.

?format=1000w

PIJASHIG ONJE ANISHINABE AKI!

Les peuples autochtones ont occupé ce continent depuis des temps immémoriaux. La famille de la nation algonquin se compose d’Algonquin, Nipissing, Mississauga, Ojibwa, Odawa et Potawatomi. Ce sont les nations Anishnabeg. Les Anishnabeg partagent un langage commun que les historiens et les anthropologues ont appelé la langue algonquin. Les Anishnabeg cependant, appellent leur langue Anishnabemowin souvent, les gens ne comprennent pas que les Algonquins sont une seule nation dans plus grand groupe linguistique algonquin / Anishnabemowin.

Le premier contact avec les Européens par la nation algonquine était avec Samuel de Champlain en 1603. Nombreuses années après, les Algonquins sont devenus des alliés avec les Français. La nation algonquine n’ont jamais cédé nos terres .

Pendant de nombreuses années injustices survenues y compris la perte de terres, les perturbations de la communauté, pensionnats indiens, le « 60s Scoop » : la politique a échoué à répondre aux questions fondamentales ; une base de terres négligeables pour permettre un développementéconomique, culturel, traditionnel, l’indépendance agricole ou ressources, le développement et la gestion .

La relation est en train de changer : en 1985, des modifications ont étéfaites à la Loi sur les Indiens pour traiter une législation discriminatoire et d’être plus en ligne avec la Charte canadienne des droits et libertés. En 2008, le gouvernement du Canada a présenté des excuses aux anciensélèves des pensionnats indiens. Le gouvernement tente de résoudre les problèmes de notre passé.

Notre communauté a travaillé fort pour rétablir notre culture, élever des enfants sains et d’établir un avenir solide.

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Géneral. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s