En définitive, ce n’est ni la rue, ni le gouvernement, ni même l’Assemblée na tionale qui doit diriger et gouverner : c’est le peuple

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10152920972018849&id=694608848

En définitive, ce n’est ni la rue, ni le gouvernement, ni même l’Assemblée nationale qui doit diriger et gouverner : c’est le peuple
Roméo Bouchard

En définitive, ce n’est ni la rue, ni le gouvernement, ni même l’Assemblée nationale qui doit diriger et gouverner : c’est le peuple. Il suffit de lui donner les moyens de le faire de façon éclairée, continue et ordonnée. L’Assemblée nationale pourrait ainsi devenir le centre stratégique de l’exercice de la souveraineté populaire et d’une démocratie de participation directe. Mais visiblement, la volonté politique n’est pas là, parce que justement les partis politiques trouvent leur compte dans un système politique qui assure l’élection de candidats choisis par les partis et un pouvoir absolu au parti gagnant entre deux élections.

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Géneral. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s