La peur

Échec du système économique monétaire capitaliste oligarchique.

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10152258040622198&id=669077197

La peur
Jean-Pierre Matte

La peur. La sensation la plus désagréable à vivre. Se sentir menacé de disparaître à petit feu. On vous enlève des soins par ci, des fonds de pension par là, de l’assurance-chômage d’un autre côté, des droits de grève de l’autre… On vous dit que la dette est trop grosse, que ça coûte trop cher d’intérêt et qu’il faut se serrer la ceinture, faire des sacrifices. Jamais on ne vous dit qu’il n’y en aurait pas de problème si on empêchait certains de ces riches de profiter des évasions fiscales. Jamais on ira voir de ce côté. Pourquoi? Ils le savent pourtant bien qu’il y a de l’argent à aller chercher là, que ça règlerait une bonne partie du problème. Pourquoi ils ne le font pas, croyez-vous? On peut poser autrement la question. Pourquoi ce sont toujours les mêmes qui paient?

Quand les banques ont fait faillite pour cause de malhonnêteté, qui est-ce qui a perdu sa maison, son auto, son travail? La encore, il a fallu rembourser la dette. Vous et moi, les petits. Ici, nous nous en sommes bien tirés. Mais aux Etats-Unis, ce fut bien autre chose. Mais le portrait était clair. Les coupables n’ont jamais été punis, et ils ont continué comme si de rien n’était pendant que les petits perdaient tout. Eux n’ont rien perdu, au contraire, ils s’en sont mis plein les poches. Ils ont eu une petite remontrance du président qui leur a dit de ne plus recommencer, sachant bien qu’il ne ferait rien pour les en empêcher. Et on attend une autre débâcle, qui sera pire encore. Et ce seront les mêmes qui vont payer, et les mêmes qui vont s’en tirer.

Qu’est-ce qui fait que ça marche à tout coup? Parce qu’ils savent. Ils nous ont bien dressés. Depuis qu’on est tout petit qu’on nous apprend à obéir à l’autorité. Comment faire autrement devenus adultes? On a fait ça toute notre vie, ça fait quasiment partie de nos valeurs. Le respect du supérieur. Automatiquement on lui donne autorité sur nous. Et ils ont une grande autorité. Défendue par des polices et des armées. Que pouvons-nous faire? Nous sommes plus nombreux qu’eux, mais ils sont plus forts. Nous ne sommes pas armés, nous sommes des pacifistes. Et ça, ils en sont bien contents. La peur, oui… Elle est de plus en plus forte. On voit la violence extrême dans d’autres pays, et ça ne nous rassure pas. Ici c’est bien plus calme, mais quand même on commence à avoir peur. On est chanceux quand même, on est à l’abri. Pour combien de temps? Et c’est là que la peur s’intensifie. On sait qu’on n’est pas protégé par un surhomme, que nous pouvons être vulnérables à ce qui se passe ailleurs. Et, c’est bien connu, la peur paralyse…

Eux, ils n’ont pas eu peur quand des gens ont marché dans la rue. Ils se sont adaptés. La police est devenue moins tolérante, plus agressive et plus armée. Bien sûr qu’ils reçoivent des ordres, qui est assez naïf pour croire le contraire? Ce qui démontre qu’ils sont prêts à tout pour protéger leurs acquis.

Voilà où nous en sommes…

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Géneral. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s