La politique économique de Philippe Couillard…

Échec du système gouvernemental politique représentatif totalitaire.

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1510628895817067&id=100006099131366

La politique économique de Philippe Couillard…

Depuis les élections, le gouvernement Couillard ne cesse d’investir des fonds publics dans des entreprises privées.

Au moment où ils demandent aux Québécois d’avaler de nombreuses mesures d’austérité dans les services publics tels que la santé et l’éducation, l’administration Couillard ne se gène pas d’investir des milliards de dollars dans les énergies sales et les technologies d’hier.

Regardons quelques exemples récents.

Le 1er juin 2014, le gouvernement du Québec a annoncé une subvention de 450 millions à la cimenterie de Port-Daniel. Cette usine consommera une des sources d’énergie les plus sales au monde nommée le coke de pétrole, et augmentera nos gaz à effet de serre de façon intolérable. De plus, cette usine gouvernementale créera moins de 400 emplois dans la région. Plus qu’un million de dollars par emploi créé! Les travailleurs des cimenteries concurrents ont déjà pris la rue pour dénoncer cette injection d’argent public dans une entreprise privée et ils craignent pour leurs emplois. Le projet ne sera pas soumis au BAPE; une honte pour tout le Québec.

Le 12 juin 2014, Pierre Moreau, le nouveau ministère des Affaires municipales a déposé une modification aux régimes de retraite des employés municipaux à travers le Québec. Plus de 80 pompiers de la ville de Montréal ont pris leur retraite en bloc pour éviter les conséquences négatives du projet de loi. Les syndiqués ont ensuite allumé un feu devant l’hôtel de ville pour afficher leur colère.

Le 9 juillet, la mine de diamants Stornaway a eu le feu vert. Environ 30% de ce projet sera financé par les contribuables, et ce, en plus des centaines de millions déjà consacrés au projet pour construire 140 km de routes d’accès.

Le gouvernement du Québec va également de l’avant avec l’exploration pétrolière sur l’île d’Anticosti, un projet financé par les contribuables à la hauteur de 115 millions de dollars. La fracturation hydraulique sera requise aux dizaines de milliers de puits envisagés pour le saccage de ce trésor naturel.

L’administration Couillard semble croire que le rôle principal du gouvernement est de prendre l’argent des contribuables et le distribuer aux grandes entreprises.

Le Parti vert du Québec condamne ce gaspillage des fonds publics. Le moment est venu d’investir dans l’avenir, notamment dans les technologies vertes, l’éducation et la santé. Cette tendance néo-libérale doit cesser immédiatement et le gouvernement Couillard devrait mettre les citoyens au coeur de leurs préoccupations.

Alex Tyrrell
Chef du Parti vert du Québec

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Géneral. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s