L’argent n’est pas un remède efficace sans effets secondaires aux maux de la société

On sait que l’argent est un outil d’échange. Mais il faut comprendre et retenir qu’avec le temps, il est devenu un but!!! Et c’est là où le bas blesse…

L’humain se caractérise, entre autres, par le fait que ses besoins sont innassouvissables et en constant renouvellement. Ainsi, l’argent lui permet d’assouvir une partie de ses besoins, principalement les besoins matériels… Mais l’argent amène beaucoup plus d’effets secondaires que de bénéfices sur l’humain…

L’argent provoque la collusion, la corruption, le vol, la criminalité, les conflits, les guerres, les inégalités, les injustices sociales, la pauvreté, la souffrance et la détresse humaine.

Peut être vaudrait-il s’abstenir d’en consommer?!?…

Mais alors, avec quoi pourrions nous gérer nos échanges? La réponse est dans la question : qu’est-ce qui fait la valeur d’une société : sa richesse monétaire ou la valeur des individus qui la composent? La réponse est trop évidente…

C’est la capacité novatrice de l’individu dans son apport à la collectivité qui constitue la seule et la véritable richesse d’une société. C’est donc dans la culture et dans l’éducation, le savoir et la connaissance qu’une société doit investir. Cet investissement rapporte que des avantages et aucun symptômes.

D’abord, accroire ses connaissances et bonifier sa culture personnelle permet d’innover au profit de la collectivité ce qui rapporte de la satisfaction en retour de l’appréciation sociale et de la notoriété vraie et réelle.

Ensuite, cela répond aux besoins de désirs constants de l’humain en comblant ce vide par le développement personnel accru et accéléré au lieu de gaspiller temps et ressources à combler ses besoins par des biens matériels souvent inutiles (surconsommation capitaliste) ou par l’accumulation de bouts de papier verts…

Également, cela répond à des impératifs sociaux permettant la concrétisation d’une vraie démocratie par les changements culturels nécessaires pour la conscientisation individuelle requise à l’implication sociale tout en libérant l’individu de l’esclavage d’un système économique monétaire oligarchique et de ses contraintes financières qui amènent leur lot de stress destructeur de la capacité novatrice.

Finalement, cela permet d’accroître et d’augmenter la croissance de l’évolution sociale, scientifique, technique et technologique de la société afin de répondre de manière durable, renouvelable et responsable aux besoins et problématiques sociales à grande échelle tout en assurant la pérennité de la conservation de l’environnement biophysique et la stabilité climatique nécessaires au maintient de la vie de façon stable.

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Géneral. Mettre ce permalien en signet.

Une réponse à L’argent n’est pas un remède efficace sans effets secondaires aux maux de la société

  1. Ping : L’argent et ses effets secondaires sur la nature humaine | CCU/UCC

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s