Même François Hollande ne croit plus à la reprise

Échec du système économique monétaire capitaliste oligarchique et du système gouvernemental politique représentatif totalitaire.

http://www.lemonde.fr/economie-francaise/article/2014/07/25/meme-francois-hollande-ne-croit-plus-a-la-reprise_4462701_1656968.html

Croissance : même François Hollande ne croit plus à la reprise

Il n'est « pas impossible » que la croissance puisse « encore s'affaiblir », a lâché François Hollande lors du dîner annuel de la presse présidentielle le 21 juillet.Il n’est « pas impossible » que la croissance puisse « encore s’affaiblir », a lâché François Hollande lors du dîner annuel de la presse présidentielle le 21 juillet. | AFP/SEBASTIEN BOZON

Ce n’est pas bon. Semaine après semaine, tous les indicateurs économiques envoient le même signal : la France décroche. D’après les chiffres publiés jeudi par le cabinet Markit, le PMI composite, cet indice considéré comme un baromètre avancé de l’activité, s’est établi en juillet à 54 points dans la zone euro, l’un des meilleurs scores depuis trois ans, mais… il est tombé à 49,4 en France. Les nouveaux chiffres du chômage, que Pôle emploi devait publier vendredi, ne devraient guère éclaircir l’horizon conjoncturel.

François Hollande semble enfin l’admettre. Il n’est « pas impossible » que la croissance puisse « encore s’affaiblir », a-t-il lâché lors du dîner annuel de la presse présidentielle le 21 juillet. Une confidence aussitôt minimisée par son entourage.

Il n’empêche. Après des mois de méthode Coué et d’optimisme à marche forcée, ces mots sonnent comme un aveu d’échec. Quelques jours plus tôt, lors de l’interview télévisée du 14 juillet, le président de la République assurait encore : « La reprise est là. »

« AU POINT MORT »

« La France fait moins bien que tous ses voisins et c’est très inquiétant », résume Gabriel Sein, chez Oxford Economics. « La situation économique est catastrophique », s’est quant à lui emporté Pierre Gattaz, le président du Medef, dans une interview publiée par le Figaro le 21 juillet, quelques heures avant le dîner présidentiel.

« C’est simple, tous les moteurs de la croissance sont au point mort »

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Géneral. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s