Des Premières Nations ont tenu une « cérémonie de la honte » sur la colline du Parl ement | ICI.Radio-Canada.ca

Échec du système gouvernemental politique représentatif totalitaire.

http://www.radio-canada.ca/regions/ottawa/2014/07/27/003-premieres-nations-ceremonie-de-la-honte-colline-du-parlement.shtml

Des Premières Nations ont tenu une « cérémonie de la honte » sur la colline du Parlement

nullLa Tour de la Paix, sur la colline du Parlement. Photo : PC/Justin Tang

Un artiste autochtone originaire de l’ouest du pays a organisé, dimanche après-midi, une cérémonie traditionnelle visant à vilipender le gouvernement fédéral pour la façon dont il traite les Premières Nations.

Beau Dick, 59 ans, est un sculpteur et un chef héréditaire de la Première Nation Namgis, en Colombie-Britannique.

Beau Dick, un artiste autochtone.Beau Dick, un artiste autochtone. Photo : Youtube.com

À partir de 14 h (HE) sur les marches de la colline du Parlement, il a dirigé un rituel appelé « cérémonie de la honte » qui consiste à casser ou découper un grand bouclier en cuivre.

« Briser du cuivre est un geste de défiance. C’est aussi une façon de jeter l’opprobre ou de bannir quelqu’un », explique l’artiste.

Ce dernier précise qu’il y a plusieurs façons d’interpréter ce rituel qui peut être considéré comme une manière de protester, mais selon lui, c’est surtout l’occasion « d’éveiller les consciences » et de renouer le lien rompu entre le Canada et les Premières Nations.

La fin d’un long voyage

Beau Dick (à droite) et une participante qui porte le bouclier en cuivre.Beau Dick (à droite) et une participante qui porte le bouclier en cuivre. Photo : Hillary Johnstone

Ce type de cérémonie était répandu dans toutes les communautés du nord-ouest de la côte pacifique. Les boucliers de cuivre servaient alors à montrer sa richesse et son pouvoir.

« Le cuivre que l’on utilise a été fourni par la Nation Haïda qui a enduré de multiples atrocités au cours des 150 dernières années, un peuple qui a été presque anéanti à cause des génocides », affirme Beau Dick.

Ce dernier a quitté Vancouver le 2 juillet dernier en compagnie d’un groupe de sympathisant. Ils ont parcouru plus de 5000 km pour se rendre à Ottawa, s’arrêtant au passage dans plusieurs communautés autochtones du pays.

Le groupe, qui est constitué d’une trentaine de personnes, est arrivé à Ottawa samedi. La cérémonie s’est déroulée, en présence notamment de David Suzuki, au pied de la tour de la Paix. Plusieurs centaine de citoyens se sont arrêtés au cours de l’après-midi pour observer le rituel.

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Géneral. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s