Notions élémentaire de justice équitable

Le système de justice a été conçu sur la base de lois systémiques et non sur les lois de la nature.

Les lois systémiques sont établies par l’homme afin de permettre à la société de fonctionner de manière stable en fonction du système gouvernemental politique représentatif totalitaire, du système économique monétaire capitaliste et du système juridique législatif administratif bureaucratique.

Les lois de la nature sont établies par la nature et découvertes par la science. Elles régissent de manière inéluctable et globale le fonctionnement, physique, chimique, écologique et biologique de toute la nature incluant l’homme et son environnement.

Les lois de la nature sont intransgressibles et immuables.

Les lois systémiques sont transgressibles et inconstantes.

En conséquence, il faut constamment ajouter de nouvelles lois pour espérer consolider le système social afin d’éviter qu’il ne s’effondre.

Avec une telle profusion de loi, les juristes, spécialistes des lois, sont dans l’incapacité de connaître et de respecter leur propre système!

Avec les lois de la nature, les faits sont clairs et les lois sont justes!

En conséquence, les seules lois qui puissent s’appliquer sont les lois de la nature et de la physique. Ce sont sur ces lois que l’homme doit construire sa justice.

L’homme faisant parti de la nature possède des lois comportementales intrinsèques individuelles et collectives qui sont psychologiquement et anthropologiquement influencées et influençables.

Toute loi ou tout règlement voté et adopté par un nombre restreint d’individus représentants ou non est nécessairement illégale à moins qu’elle ne couvre un territoire ou une portée pour laquelle ce nombre restreint d’individus constitue la majorité.

Pour qu’une loi ou un règlement soit applicable avec justice et équité, la majorité des individus auxquels elle s’appliquera doit obligatoirement avoir participé aux débats et au processus de vote et d’adoption. Autrement, il s’agit là d’une loi ou d’un règlement totalitaire imposé à la majorité par une minorité.

Les contraintes culturelles et socio-comportementales humaines sont les seules règles et collectives anthropologiques qui peuvent réellement orienter les lois et règlements sociaux. Ces contraintes se rapprochent beaucoup plus des lois de la nature et de la physique qui sont immuables et intransgressibles, contrairement à celles des institutions politiques, économiques et législatives qui sont dénaturalisées par leur attachement et leur dépendance à ces institutions établies sur des conventions artificielles.

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Géneral. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s