COMMUNIQUÉ – Le député Jean-François Fortin quitte le Bloc Québécois et si égera comme député indépendant

Échec du système gouvernemental politique représentatif totalitaire.

Toute forme de parti politique, en plus d’être assujetti à une structure hiérarchique, est intrinsèquement corrompu par une concentration idéologique et des orientations partisanes non neutres ni objectives. Ceci a pour effet de réduire au silence toute idée divergente et d’inhiber toute initiative novatrice au bénéfice de la population. En conséquence, le service politique aux citoyens devient déficient et toute tentative de démocratie devient impossible.

Une réforme complète de ce modèle est requise…

http://s1.hpjcc.com/static/n/noxdqDItGo5Bl17OS3fvUwuf/c/natndTHT6ernoT3PdWeXaC

COMMUNIQUÉ – Le député Jean-François Fortin quitte le Bloc Québécois et siégera comme député indépendant

COMMUNIQUÉ

[Pour publication immédiate]

Radicalisation du Bloc Québécois par Mario Beaulieu

LE DÉPUTÉ JEAN-FRANÇOIS FORTIN QUITTE LE BLOC QUÉBÉCOIS
ET SIÉGERA COMME DÉPUTÉ INDÉPENDANT À LA CHAMBRE DES COMMUNES

Montréal, le 12 août 2014Après un été de réflexion, le député fédéral de Haute-Gaspésie—La Mitis—Matane—Matapédia, Jean-François Fortin, a conclu que ses concitoyens seront mieux servis s’il poursuit son mandat en dehors du Bloc Québécois.

« Mon constat est le suivant, le Bloc Québécois auquel j’ai cru, auquel nous avons cru n’existe plus. L’arrivée du nouveau chef, Mario Beaulieu, qui met de l’avant une approche unidimensionnelle, peu rigoureuse et intransigeante a mis fin à cette crédibilité établie par Gilles Duceppe et poursuivie par Daniel Paillé, deux chefs qui méritaient un grand respect » a déclaré le député Jean-François Fortin qui a annoncé qu’il siègera dorénavant comme indépendant à la Chambre des communes.

Le député Fortin complète : « Quand j’ai rejoint le Bloc Québécois, j’ai rejoint un parti ouvert à tous ceux qui avaient à cœur de faire avancer le Québec. J’ai rejoint un parti qui me permettait de porter l’ensemble des dossiers des citoyennes et des citoyens de mon comté et de la grande région de l’Est-du-Québec, un parti rigoureux qui au-delà de l’étiquette, cherchait à améliorer concrètement la situation des Québécoises et des Québécois de toutes les régions tout en faisant la promotion de l’indépendance du Québec. Le Bloc Québécois de Mario Beaulieu n’est pas celui auquel j’ai adhéré ».

M. Fortin constate que le nouveau chef du Bloc Québécois folklorise et radicalise le parti par son approche dogmatique : « Ce n’est pas en rejetant ceux qui semblent moins « purs », en abandonnant la rigueur qui a toujours caractérisé le Bloc Québécois et en lançant des formules toutes faites, en les répétant encore et encore, qu’il convaincra le Québec de le suivre. Ce n’est pas ainsi qu’il servira les Québécoises et les Québécois; ni même qu’il favorisera l’indépendance. En fait, en agissant de la sorte, M. Beaulieu divise les souverainistes entre eux plutôt que de les unir », remarque Jean-François Fortin.

Le député de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia énonce que l’indépendantisme qui l’anime est tourné vers l’autre et non pas replié sur lui-même : « Ce n’est pas en alimentant les craintes et les peurs que l’on construira notre pays, mais bien en misant sur les talents, le savoir-faire et les aspirations qui sont les nôtres » précise-t-il.

Pour lui, Mario Beaulieu aurait dû, après son élection serrée à la tête du parti, prendre au sérieux sa responsabilité d’unifier l’ensemble des militantes et des militants du Bloc Québécois, saisir l’importance de cet enjeu et mettre de l’avant les grands principes adoptés par les membres. « En faisant fi du programme adopté lors du dernier congrès, il démontre son manque de sensibilité à l’égard des militants, et particulièrement à l’égard de ceux qui s’interrogent face à son discours déconnecté et à sa vision simpliste de la société. Ce constat est relevé partout au sein des instances et des comtés. Les avenues rassembleuses que nous lui avons proposées, dès la semaine suivant son élection, sont demeurées lettre morte avec pour résultat que le Bloc Québécois continue à se marginaliser », déplore M. Fortin.

« Il est inacceptable d’affirmer que depuis 20 ans les députés, les milliers de militantes et de militants et surtout par extension tous les gens qui ont appuyés le Bloc Québécois ont été dans l’attente et le défaitisme. Comme de nombreuses personnes qui m’ont approché, je ne me reconnais pas dans les propos de Mario Beaulieu lorsqu’il rejette sans appel tout ce que le Bloc a fait par le passé », a affirmé le député Fortin.

Jean-François Fortin demeurera député de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia jusqu’à la fin de son mandat. Il s’engage a défendre les citoyennes et les citoyens de sa circonscription avec autant d’énergie, d’engagement et de cœur qu’il l’a toujours fait.

-30-

Une copie du communiqué en version word est disponible ici [COMMUNIQUÉ WORD]

Banque de photos de Jean-François Fortin à l’attention des médias [CLIQUEZ ICI]

Renseignement :
M. Benoit Levesque Beaulieu
Adjoint aux communications et dossiers spéciaux
Cellulaire: 581 232-0445

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Géneral. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s