L’Anthropocene, l’ère du virage de la civilisation ou de l’effondrement de l’humanité

En 687 av. J.-C., l’humanité se dote de la monnaie comme outil de commerce.

En 411 av J.-C., un coup d’état met fin à la démocratie gréco-romaine à Athènes.

En 1780, l’humanité est entrée à pleine vapeur dans l’industrialisation au profit du développement de son modèle économique monétaire vieux de 2700 ans et devenu capitaliste par la force des circonstances et au fil de l’histoire.

Aucune période de l’histoire de l’humanité n’a été aussi critique et déterminante que la période actuelle.

L’industrialisation a provoqué l’accélération de la contamination capitaliste de l’économie monétaire dont les institutions lui ont permit de s’immiscer dans toutes les sphères de la société par la capitalisation de toutes les activités et par la dette.

L’absence de démocratie à favorisé l’implantation d’une oligarchie capitaliste. Les gouvernements sont assujettis à l’économie monétaire, à la capitalisation, à la dette et sont au service de l’industrie qui est au service de l’économie capitaliste qui accélère constamment sa croissance pour soutenir ce modèle artificiel de société. Sans croissance économique monétaire, la société s’effondre.

Les instabilité sociales se multiplient, preuves tangibles de l’échec du modèle à réellement gérer les affaires de la société. L’économie est prioritaire, à tout prix!

La surexploitation des ressources naturelles nécessaires à la croissance économique capitaliste met en péril la « civilisation » actuelle et la race humaine toute entière.

Les écocides se multiplient, le génocide climatique s’aggrave. Depuis le début des années 1990, les rapports scientifiques se multiplient, les avertissements haussent le ton, des citoyens se mobilisent pour freiner le système.

Mais on ne fait que le constat des symptômes et personne ne s’attaque à la maladie, personne ne se penche sur des remèdes, des solutions sociales à grande échelle, urgentes et nécessaires.

Nous sommes dans l’ère géologique de l’anthropocène, nommée ainsi parce qu’elle représente la première période durant laquelle l’humanité et les activités industrielles de sa civilisation ont des impacts géologiques qui modifient la planète et vont laisser des traces pour les prochaines centaines de millions d’années.

L’acceptabilité sociale de ces faits indéniables est une des clefs pour prendre conscience de la gravité de la situation. L’analyse des faits pour comprendre les interactions entre l’économie monétaire capitaliste, la politique, la justice et le comportement humain dont la culture dénaturalisée à été infectée en est une autre. La troisième clef est l’architecture de nouveau modèles pour les piliers de notre système social.

Nous avons des pistes. Il faut les travailler. Mettre en place un plan de transition. Passer à l’action. Le temps compte… Les tergiversations sur le passé sont des pertes de temps précieux.

Plus le temps avance, plus il devient difficile de freiner le développement économique capitaliste et l’industrialisation. Le système social possède une inertie formidable avec ses 8 milliards d’humains. Mais le système de la planète, avec son environnement biophysique soutenant la vie, possède une inertie considérablement plus grande… S’il faut plusieurs générations pour réformer la politique, l’économie monétaire et la justice législative mondiale pour les rendre durables pour l’humanité, il faudra des millénaires à la planète pour se rajuster des dommages que notre système social est en train de lui infliger.

L’humanité à le choix de prendre les moyens pour réformer son système social sur de nouvelles bases durables afin de minimiser les dégâts ou de les subir dans l’amoralisme d’une dégradation idéologique de sa culture, dénaturalisée par l’artificialisation de la société.

Ce que l’on nomme par attrition « l’avancement de la civilisation humaine » doit sans fautes changer prestement de direction à 180 degrés si la survie de la race humaine fait parti de nos objectifs de civilisation…

Chaque homme, femme de la planète, quelque soit ses connaissances et ses capacités possède la vie. C’est tout ce qui est nécessaire pour prendre conscience de la situation, et travailler à élaborer une réforme, à tout le moins y participer…

Le Conseil Consultatif propose des pistes pour réaliser cette réforme. Il est important d’en prendre connaissance, de questionner, et de comprendre. Sans cette démarche individuelle, il faut être conscient que ce n’est certainement pas le système social actuel qui veillera sur le bien de l’humanité, il ne l’a jamais fait!…

—–
Conseil Consultatif Universel
Universal Consultative Council
Démocratie participative
Économie humaine
Justice environnementale
CCU.UCC.NewWorld@gmail.com
https://ccuucc.wordpress.com/
Privé : http://www.facebook.com/ccu.ucc.13
Public : http://www.facebook.com/CcuUccNewWorld
—–

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Géneral. Mettre ce permalien en signet.

5 réponses à L’Anthropocene, l’ère du virage de la civilisation ou de l’effondrement de l’humanité

  1. Ping : Trudeau attaque le leadership de Harper dans le dossier des oléoducs | ICI.Radio-Canada.ca | Enjeux énergies et environnement

  2. Ping : Invitation à la population mondiale pour reprendre en main la destinée de l’humanité | CCU/UCC

  3. Ping : Changement climatique: les météorologues se préparent au pire | Magazine GoodPlanet InfoMagaz ine GoodPlanet Info | CCU/UCC

  4. Ping : Forum social des peuples : une tentative de bilan – Presse-toi à gauche ! | CCU/UCC

  5. Ping : It’s personal: why leaders don’t turn climate knowledge into action | Enjeux énergies et environnement

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s