MacKay pose avec un chandail pro-armes | ICI.Radio-Canada.ca

Échec de la culture humaine déformée par le système d’information et d’éducation sociale déshumanisé, par le système religieux dogmatique oligarchique irrationnel, par le système social économique monétaire capitaliste oligarchique et par le système gouvernemental politique représentatif totalitaire.

Échec du système gouvernemental politique représentatif totalitaire et du système industriel capitaliste et du système économique monétaire oligarchique et du système juridique législatif bureaucratique déshumanisé.

.
http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/politique/2014/08/27/005-nfa-peter-mackay-pro-arme.shtml

MacKay pose avec un chandail pro-armes

Peter MacKay, le ministre de la Justice du Canada, posant avec un chandail du lobby pro-armes NFA.Peter MacKay, le ministre de la Justice du Canada, posant avec un chandail du lobby pro-armes NFA. Photo : Twitter / Ericka Clarke (employée de la NFA)

Le lobby pro-armes canadien, l’ACAF, a publié sur sa page Facebook une photo du ministre de la Justice Peter MacKay portant un chandail promotionnel du groupe sur lequel est imprimé le slogan « sans compromis ».

« Peter MacKay croit en la liberté! » — L’Association canadienne pour les armes à feu sur sa page Facebook

« Peter Mackay, le ministre de la Justice du Canada, avait belle allure avec un chandail  »sans compromis » avec moi aujourd’hui! », a écrit sur Twitter Ericka Clarke, une employée de l’ACAF qui pose avec M. MacKay dans la photo publiée il y a quelques jours.

Questionné à ce sujet par Radio-Canada, le ministre de la Justice a voulu minimiser la portée de l’image, expliquant que c’était un membre des forces armées canadiennes qui lui avait remis le chandail et que c’est aux forces armées qu’il donnait son appui.

« Un ancien combattant canadien blessé en Afghanistan m’a approché lors d’une activité à Edmonton, il m’a remis un de ses t-shirts et m’a demandé de poser pour une photo », a expliqué le ministre dans un courriel que nous a fait parvenir sa porte-parole Mary Ann Dewey-Plante. « Comme j’ai passé beaucoup de temps avec des membres des forces canadiennes, je n’ai jamais cherché à éviter une occasion de manifester mon appui à leur égard et à leur famille ».

Au sujet des armes à feu, il dit : « J’ai toujours été clair sur le fait que je soutiens les politiques sûres et sensées en matière d’armes à feu. De plus, notre gouvernement cherche à légiférer dans l’intérêt des chasseurs, des agriculteurs et des tireurs sportifs ».

Sur Facebook, l’employée de l’ACAF, Ericka Clarke, dit que c’est elle qui a remis le chandail à Peter MacKay. L’autre homme qui apparaît dans l’image est Kurtis Gaucher, qui s’identifie sur Facebook comme étant un employé des forces armées canadiennes.

En entrevue à 24/60, le chef de l’opposition, Thomas Mulcair, a fortement critiqué la décision du ministre de porter ce chandail. « Je n’arrive tout simplement pas à croire que dans le Canada de Stephen Harper, un ministre de la Justice, procureur général, endosse – au sens figuré et au sens propre – une position en faveur d’une arme qui porte des restrictions au Canada, a-t-il déclaré. Il y a vraiment de quoi être inquiet. »

« C’est une honte que M. MacKay ait fait ça. » — Thomas Mulcair

L’Association canadienne pour les armes à feu défend les intérêts des propriétaires d’armes à feu. Elle dit qu’elle fait pression auprès du gouvernement pour que la loi canadienne reflète leurs besoins.

Un projet de loi sur les armes attendu

En juillet dernier, le gouvernement fédéral a présenté au public certains éléments de son projet de loi sur la délivrance des permis d’armes à feu, qui devrait être déposé à l’automne. Ottawa dit vouloir simplifier les règles pour l’acquisition et la possession d’armes.

Le gouvernement souhaite notamment supprimer l’obligation d’obtenir une autorisation lorsqu’une personne veut déplacer son arme à feu – tel que requis au Québec, en Ontario et à l’Île-du-Prince-Édouard.

Le projet de loi, qui sera déposé à l’automne, prévoit également que les juges canadiens devraient pouvoir confisquer les armes des personnes reconnues coupables de violence conjugale ou d’autres offenses reliées à la violence.

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Géneral. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s