DÉFINITION DU CANADA

Éducatif…

.
https://m.facebook.com/notes/andr%C3%A9e-fawkes-langlois/d%C3%A9finition-du-canada/850964414922509/

DÉFINITION DU CANADA

La preuve de ce que j’avance ce retrouve dans la définition du Canada dans la Loi de l’impôt sur le revenu du Canada, à l’article 255 :

255. Pour l’application de la présente loi, il est entendu que le terme «Canada » vise et a toujours visé :

a) le fond et le sous-sol de la mer dans les régions sous-marines contiguës au littoral du Canada relativement auxquels le gouvernement du Canada ou d’une province accorde un droit, une licence ou un privilège portant sur l’exploration ou le forage pour la découverte de minéraux, du pétrole, de gaz naturel ou de tout hydrocarbure connexe, ou visant leur extraction;

b) les mers et l’espace aérien au-dessus des régions sous-marines mentionnées à l’alinéa a), à l’égard de toute activité poursuivie en rapport avec l’exploration destinée à la découverte des minéraux, du pétrole, du gaz naturel ou des hydrocarbures mentionnés à cet alinéa, ou leur exploitation.

De quoi on parle dans cette définition? Du sous-sol sous-marin, les régions sous-marines, le littoral, les mers et de l’espace aérien au-dessus des régions sous-marines. Mais on ne parle NULLE PART des terres. Pourquoi? Parce qu’elles n’appartiennent pas au Canada. Donc selon la définition officielle du Gouvernement du Canada, le Canada se trouve à 200 miles nautiques dans la mer autour du Canada.

Et la, ça vas devenir encore plus fou.

Le CANADA, n’étant pas un être humain, est quelque chose sans substance. Et comme on l’a vu plus haut, un mot écrit en lettres carrées au complet définit une corporation. Maintenant, si le CANADA est une corporation, il doit bien être enregistré à quelque part non? Eh bien il se trouve que oui, et la réponse est terrifiante. Notre cher pays est enregistré nulle part ailleurs qu’à la « Securities and Exchange Commission », à New York. Quand on vas sur le site (www.sec.gov) en haut a droite on clique sur « search » (http://www.sec.gov/search/search.htm) et le premier champ de recherche s’appelle « company name » (nom de la compagnie). Entrons « CANADA » et voyons le résultat. Le premier lien, avec le numéro d’identification 00002300098, est listé dans la section « Company » (haut de page) et on peut voir dans quel état c’est enregistré dans la colonne de droite. Le CANADA est donc incorporé à Washington D.C. (qui n’est pas un état mais un district administratif). Cliquons sur « CANADA » pour voir ce qu’on y trouve. En haut on peut y lire l’adresse d’affaire : « CANADIAN EMBASSY, 1746 MASSACHUSETTS AVE NW, WASHINGTON DC 20036 ». Ensuite on y retrouve plein de formulaires. Dans la section « Forms », cliquez le lien HTML datant du 20- décembre 2007. On peut voir dans cette page le numéro de dossier a la SEC du CANADA (033-05368) et la fin de son année fiscale, soit le 31 mars. Cliquez sur « m38702orexv99wd.htm » (Current Canada Description) pour voir de quoi se compose le CANADA. Nous retrouvons ici la description de la corporation du CANADA, la mappe, la composition de son administration (le gouvernement), ses entrées et sorties d’argent ainsi que tout les bonds et certificats émis par la corporation arrivant à échéance jusqu’en 2041. On y retrouve aussi le budget fédéral pour 2008.

Le CANADA ne pouvant donner naissance à aucun être humain, il ne peut posséder d’êtres humains non plus. C’est pourquoi le concept de la personne existe. Un citoyen canadien, en vertu de son numéro d’assurance sociale, est rien de moins qu’une propriété de l’entreprise et compte parmi ses actifs. C’est pourquoi à votre naissance, le médecin remet votre acte de naissance à l’hôpital qui lui le remet à l’État et est géré par Industries Canada. Pas le directeur de l’État Civil, ou le Ministère de la Famille, ou tout autre ministère du genre, mais Industries Canada, celui qui gère l’import-export au pays. Pourquoi? Parce que vous êtes de la marchandise. Pour plus d’informations à ce sujet, j’ai écrit un article complet disponible la : (cliquez ici). C’est à ce moment que le gouvernement crée la personnalité juridique. Donc l’État remet votre personnalité juridique au Conseil du Trésor et qui lui va aller à la Banque du Canada avec et grâce aux prévisions de Statistiques Canada, qui prévoit que si vous travaillez à partir de 16 ans jusqu’à 65 ans vous gagnerez en moyenne 27’000$ en salaire, donc vous rapporterai près de 850’000$ en impôts et taxes (montant estimé et changeant a chaque année, toujours en augmentant). Le gouvernement, argumentant qu’il possède un contribuable qui rapportera tout cet argent, et avec la justification que c’est lui (vous) qui va rembourser le prêt, emprunte 850’000$ à la Banque du Canada (qui est une corporation privée évidemment) et cet argent servira à la gestion de votre personne pendant son existence, de son ouverture à sa fermeture, tout au plus un an après votre mort physique. D’ailleurs, si vous allez aux bureaux d’Industries Canada à Thunder Bay en Ontario (c’est un port maritime parce que le Canada est régit par la loi de l’Amirauté, la loi maritime), vous pouvez demander à voir votre acte de naissance et à l’endos, vous y trouverez les étampes des banques ayant prêté au gouvernement. Vous ne pourrez repartir avec car il sert de collatéral. Donc quand vous payez de l’impôt, il va directement au paiement de cette dette et nulle part ailleurs. Ce système est en place depuis 1933, coïncidant avec l’établissement de la Banque du Canada.

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Géneral. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s